Catastrophe

Une catastrophe est un mouvement brutal, d'origine naturelle ou humaine, ayant le plus souvent la mort et la destruction à grande échelle pour conséquence.


Catégories :

Économie des catastrophes - Protection et sécurité civiles - Aide humanitaire - Cindynique - Assurance - Liste de catastrophes - Catastrophe - Appui psychosocial - Droit international - Défense et sécurité

Définitions :

  • (Catastrophe) Un grand désastre tout à coup (par ex. un ouragan) occasionnant des dommages particulièrement énormes, des dommages étendus causés par l'inondation, un incendie affectant de grandes surfaces, etc. (source : 204.101.252)
Dégâts causés par l'ouragan Dennis en Floride en 2005.

Une catastrophe est un mouvement brutal, d'origine naturelle ou humaine, ayant le plus souvent la mort et la destruction à grande échelle pour conséquence.

La singularité et l'ampleur du désastre que provoquent les grandes catastrophes affectent les esprits des populations concernées. Actuellement, elles apparaissent au travers des médias. Jusque là, elles entraient dans les mythes et légendes, à l'image du récit du déluge. Dans le théâtre grec, la catastrophe était la dernière des cinq parties de la tragédie, le dénouement où le héros recevait sa punition, le plus souvent funeste (catharsis).

À la différence des accidents, les catastrophes ont pour conséquence de nouvelles réflexions sur les moyens à mettre en œuvre pour les éviter ou pour en atténuer les effets désastreux. Ces réflexions, qui ont abouti surtout à la formulation du principe de précaution et de prévention, peuvent aboutir à la création de nouvelles normes ou de nouvelles contraintes légales.

Il est envisageable de distinguer, schématiquement, deux familles de catastrophes, se distinguant par leurs causes.

Cette distinction demeure néanmoins artificielle, puisque l'impact des catastrophes dites naturelles dépend beaucoup du facteur humain (i. e. les inondations sont plus dangereuses quand les mangroves ont été détruites ou qu'on a construit en terrain inondable ; de même, les tremblements de terre font des dégâts différents selon le type de construction adoptée, l'usage de normes anti-sismiques, etc. ).

Peinture : les derniers jours de Pompéi
Les derniers jours de Pompéi.

Catastrophes naturelles

Statut juridique

En France, le statut officiel de "catastrophe naturelle" par l'"arrêté de catastrophe naturelle", sert à débloquer les indemnisations et de faire jouer les assurances.

Impact et occurence

La mortalité due aux catastrophes naturelles a augmenté de 60 % entre les années 1980 et les années 2000 et le nombre de catastrophe a été multiplié par 3 en 50 ans, avec un coût qui a atteint 1.600 milliards de dollars de 1980 à 2009 [1].
De 1994 à 2004, elles ont touché 2, 8 milliards de personnes et causé la mort de 796 408 personnes (dont 226 408 par le tsunami de décembre 2004 dans le Sud-est asiatique), et des pertes économiques estimées à 849 milliards de dollars. Outre les décès et les blessures physiques, les catastrophes ont un impact psychique non négligeable et qui désormais fait fréquemment l'objet d'une prise en charge spécifique nommée démarche psychosociale. La très grande majorité — 95 % — des victimes se trouvent dans les pays les plus pauvres, parce que ces régions sont particulièrement exposées, mais en particulier à cause de l'absence de réseau d'alerte, un développement urbain anarchique et un défrichage des terres facilitant les inondations et glissements de terrain [2]. Ces catastrophes peuvent laisser des traces irréparables dans le paysage (exemple des météores ou encore sécheresse de la mer Morte) d'autres ont des effets plus modérés qui disparaissent au bout de quelques temps (incendies, inondations).

De 2000 à 2010, le nombre de catastrophes naturelles a toujours nettement augmenté [3], dont en zone côtière. Les catastrophes dites "climatiques" ont les plus augmenté et forment +/- 70 % du total des catastrophes naturelles, soit presque le double d'en 1990. En 2009, les inondations et autres catastrophes liées à l'eau, ont compté pour 53 % du nombre total de catastrophes naturelles. Le nombre de victimes de catastrophes météorologiques (typhons, cyclones) avait augmenté de 220 % comparé à 2008, en particulier en Asie qui a concentré en 2009 plus de 40 % de ces phénomènes.

La Banque mondiale et la Columbia university ont identifié 86 pays à haut risque de cyclones, tremblements de terre, inondations, sécheresses, incendies, éruptions, glissements de terrain, etc. Les risques croissent plus vite dans les pays à revenus moyens ou faibles ainsi qu'aux économies en forte croissance et les États fragiles, petits ou pauvres ont de moindres capacités de résilience [4].

Catastrophes climatiques

Avec l'Ouragan Katrina, les États-Unis font face à la plus grande catastrophe civile de leur histoire, et associent l'ampleur des efforts à apporter à ceux qui durent l'être pour faire face à la Grande dépression.
Articles détaillés : Cyclogénèse, Cyclogénèse tropicale et Orage.

L'atmosphère terrestre est une mince pellicule gazeuse composée essentiellement d'oxygène, d'azote et de vapeur d'eau. Elle recouvre le globe et est soumise à deux facteurs principaux : l'apport d'énergie du Soleil et la rotation de la Terre. La différence de température entre l'équateur et les pôles crée des différences de pression qui mettent l'air en mouvement. La rotation terrestre, dévie ce mouvement et crée des systèmes cycloniques de tailles diverses et des anticyclones.

Dans les premiers, la condensation de la vapeur d'eau va donner des nuages et des précipitations. Leur rotation génère aussi des vents qui peuvent être puissants et non seulement détruire directement mais également causer des vagues déferlantes. Dans les seconds, l'air est sec et le ciel dégagé, ce qui peut être intéressant pour quelques jours mais peut provoquer des sécheresses.

Les catastrophes climatiques sont principalement l'effet de ces dispositifs sur l'environnement humain. Elles prennent diverses formes :

Ces catastrophes sont nommées à être plus habituelles ainsi qu'à toucher plus de personnes à cause de l'augmentation de la population dans les zones à risque et les changements climatiques dus au réchauffement de la planète.

Inondations et raz-de-marée

Liste
Rue dévastée de Phuket, Thaïlande, après le tsunami lié au tremblement de terre sous-marin

Catastrophes sismiques

Article détaillé : Liste de catastrophes sismiques.

Glissements de terrain

Article détaillé : Glissement de terrain.

Éruptions volcaniques

Liste

Chutes de météorite

Articles détaillés : Météorite et Hiver d'impact.

La chute de météorites d'une certaine taille peut causer des dégâts énormes sur une zone particulièrement étendue : les dégâts causés par la chute d'un tel objet en 1908 en Sibérie (voir Toungouska) ont ravagé plusieurs milliers de kilomètres carrés dans une zone inhabitée.

Pour l'instant, on ne déplore pas de catastrophe majeure dans une zone habitée. Il n'est cependant pas exclu que quelques cas isolés de personnes tuées par la chute d'objets célestes aient pu survenir.

Catastrophes d'origine humaine

Industrielles

La catastrophe de Buncefield en 2005 au Royaume-Uni : embrasement dans un terminal de stockage pétrolier.

Une catastrophe industrielle est liée à un accident dans une des phases de la production industrielle, dans l'exploitation minière ou durant le transport de cette production, surtout le transport de pétrole, qui a occasionné de nombreuses marées noires. (Garantie catastrophe Technologique‎)

Voir Liste de catastrophes industrielles et la Liste des principales marées noires.

Nucléaires

Parmi les catastrophes industrielles survenues dans le domaine de la production d'énergie nucléaire, on peut citer la catastrophe de Tchernobyl, réputée pour son impact environnemental et humain, et dans une moindre mesure l'accident nucléaire de Three Mile Island car ce dernier a marqué l'opinion et fait adopter de plus grandes mesures de prudence. Les bombardements de la bombe atomique, en temps de guerre, sont repris dans les catastrophes militaires.

Voir les articles accident nucléaire et liste des accidents nucléaires, qui incluent la classification des accidents et catastrophes.

Transports de personnes

L'utilisation de moyens de transport de passagers s'est développée et ceux-ci peuvent être d'importante capacité. Quand un accident ou un attentat survient, les conséquences humaines peuvent être dramatiques avec de nombreux morts.

Selon le moyen de transport touché, on parle de catastrophe aérienne, catastrophe ferroviaire ou catastrophe maritime. Il n'existe cependant pas de terme spécifique pour désigner une catastrophe de funiculaire ou de télécabine. Les accidents de la route ne sont le plus souvent pas comptés comme des catastrophes, sauf en cas de circonstances spécifiques (par exemple, lors d'un carambolage ou d'un accident d'autocar spécifiquement grave).

Militaires

La catastrophe militaire du 7 décembre 1941 a profondément changé la vision stratégique globale de l'amirauté des États-Unis. Cette défaite par surprise a génèré une telle réaction que d'aucuns l'identifient rétrospectivement comme une victoire à la Pyrrhus, ou alors comme la plus grande défaite japonaise de la guerre.

Il peut être reconnu que l'ensemble des guerres sont par essence des catastrophes, par la mort et la désolation qu'elles impliquent. Les pertes humaines sont nombreuses, ou alors gigantesques, le plus souvent au sein des populations civiles (avec une courte exception européenne entre la fin de la guerre de Trente Ans et la Deuxième Guerre mondiale). L'objet du présent paragraphe n'est pas de recenser les innombrables guerres de l'histoire humaine, mais plutôt de s'intéresser aux catastrophes ayant eu pour origine le fait militaire, en temps de guerre comme en temps de paix, et remarquables par leur particularité ou leur impact à la fois sur les populations ou sur l'environnement.

Inondations d'origine militaire

La rupture délibérée de barrages et de digues est une tactique attestée pour arrêter l'avance de l'adversaire ou lui causer des dommages humains et matériels. On peut citer :

Catastrophes environnementales d'origine militaire

Les catastrophes et le droit international humanitaire

Selon les conventions de Genève, protocole additionnel I, 1977, la destruction d'ouvrages civils tels que barrages, digues, centrales nucléaires est interdit et forme un crime de guerre si elle est de nature à causer des pertes sévères à la population civile, ou des dommages graves aux biens civils. Le statut de la Cour pénale internationale y ajoute les dommages graves et durables à l'environnement naturel. Le principe de proportionnalité ne tolère de telles attaques que si l'avantage militaire "concret et direct" en est nettement supérieur à leurs inconvénients pour les populations civiles et l'environnement [7].


Article détaillé : Liste de catastrophes militaires.

Catastrophes écologiques

Articles détaillés : Catastrophe environnementale et Crise écologique.

Thèmes non exhaustifs : la fonte de la calotte glaciaire due au Réchauffement climatique, la perte de la Biodiversité avec la disparition de milliers d'espèces de végétaux et d'animaux, le trou de la couche d'ozone.

Prévention des catastrophes

Outre le caractère fortuit et aléatoire des catastrophes, l'analyse a montré que des vulnérabilités locales accentuent l'impact de celles-ci. Ces vulnérabilités sont géographiques (configuration du relief et pluies torrentielles), démographiques (densité de population), urbanistiques et sociales, entre autres. Une démarche volontariste et communautaire est favorisée par des gouvernements et des grandes organisations humanitaires pour atténuer l'impact physique, économique et moral des catastrophes de tous types.

En France, pour renforcer cette volonté commune de prévention, le ReNass (Réseau national de sécurité sismique) aide et prévient les gouvernements pour prendre les mesures correctes.

Notes et références

  1. source : société de réassurance Munich Re (évaluation 2009), repris par Actu-Environnement 2010/01/04
  2. Source
  3. Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres (CRED), de l'Université catholique de Louvain (Belgique) et associé à l'Organisation mondiale de la santé, repris par Actu environnement, 2010/08/11
  4. rapport d'évaluation sur la réduction des risques de catastrophes au niveau mondial (Global Assessment Report on Disaster Risk Reduction)
  5. «Chronologie», dans Bilan Planète 2009, Le Monde hors-série, M01545, p. 10
  6. Roy Gutman et David Rieff (dir. ) "Crimes de guerre, ce que nous devons savoir", Autrement, 2002, p. 196-197
  7. Id., p. 196-197 et 343-344

Voir aussi

Liens externes

Bibliographie

Recherche sur Google Images :



"inondations catastrophe"

L'image ci-contre est extraite du site 976musique.org

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (605 × 357 - 74 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : catastrophe - mort - inondations - naturelle - guerre - accidents - terre - éruptions - risque - grande - climatiques - personnes - états - liste - impact - ville - militaires - 2005 - populations - terrain - tremblements - détaillés - environnement - marée - dégâts - humaine - causes - 2004 - sud - pays -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu