Liste d'accidents industriels impliquant du nitrate d'ammonium

Cet article est une liste d'accidents industriels impliquant du nitrate d'ammonium.



Catégories :

Liste en rapport avec l'agriculture - Liste de catastrophes - Industrie - Protection et sécurité civiles - Cindynique - Assurance

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Site inherent : Accidents industriels impliquant du nitrate d'ammonium on... Pour désagréger 30 tonnes de nitrate d'ammonium pris en masse dans deux wagons, ... (source : encyclopedie-enligne)
  • Liste d'accidents industriels impliquant du nitrate d'ammonium... Cet article est une liste d'accidents industriels impliquant du nitrate d'ammonium.... (source : 7fr)
  • d'ammonium. Lister les produits de décompo- sition du nitrate d'ammonium.... mations sur un accident impliquant du nitrate d'ammonium, antérieur à la... (source : www2.cndp)

Cet article est une liste d'accidents industriels impliquant du nitrate d'ammonium.

Il est beaucoup utilisé comme fertilisant (apport d'azote) en agriculture et est parfois utilisé pour la fabrication d'explosifs. Son abondance et sa réactivité chimique expliquent en grande partie pourquoi il cause des accidents industriels.

Explosions accidentelles ayant impliqué du nitrate d'ammonium

4 octobre 1918, Morgan, New Jersey, États-Unis.
À la suite de l'incendie d'un atelier de chargement d'explosif qui dura une journée, des obus lancés en l'air retombèrent dans un magasin de 4 000 tonnes de nitrate d'ammonium et y explosèrent. L'un d'eux provoqua une forte détonation. Cependant, malgré d'autres détonations d'obus identiques, une grande partie du stock de nitrate en barils ne fut pas détruit.
26 juillet 1921, Kriewald/Knurów, Silésie (actuellement Pologne)
Pour désagréger 30 tonnes de nitrate d'ammonium pris en masse dans deux wagons, on y fit exploser une cartouche d'explosif minier. Les wagons explosèrent. Dix-neuf personnes furent tuées.
21 septembre 1921, Oppau, Rhénanie, Allemagne
L'explosion, suite à un tir de mine, d'un hangar contenant 4 500 tonnes de mischsaltz, un mélange moitié de sulfate d'ammonium et moitié de nitrate d'ammonium, provoqua la mort de 450 personnes et la destruction de 700 logements. L'usine avait l'habitude de désagréger les tas à l'explosif et avait, à la date de la catastrophe, fait plus de 20 000 tirs. On suppose que la mine a explosé dans une région du tas où la concentration en nitrate d'ammonium était plus élevée que la moyenne. La sensibilité du mischsaltz à l'entraînement explosif augmente particulièrement vite avec la concentration en nitrate d'ammonium, ce qui explique qu'une partie uniquement (450 tonnes) du tas ait explosé.
1er mars 1924, Nixon, New Jersey, États-Unis
Un incendie, suivie d'explosions, fait rage dans un magasin de nitrate d'ammonium pollué de composés nitrés. Ce nitrate était fabriqué avec de l'acide nitrique provenant d'acide nitrique résiduaire de fabrication de trinitrotoluène.
5 août 1940, Miramas, France
Un tas de 240 tonnes de nitrate d'ammonium pur en sacs explosa après un incendie provoquant l'émission de fumées rousses. L'enquête conclut que l'explosion avait été déclenchée par celle d'un obus projeté par une autre explosion, en l'occurrence d'un wagon de munitions voisin.
5 juin 1940, Rouen, France
Au cours d'un bombardement aérien, une bombe explosa dans un important stockage de nitrate d'ammonium en fûts métalliques (six mètres d'épaisseur). L'engrais se répandit aux alentours du cratère de la bombe, sans exploser.
29 avril 1942, Tessenderlo, Belgique
Le tir d'une cartouche dans un tas de 150 tonnes de nitrate d'ammonium provoqua son explosion. Bilan : plusieurs centaines de personnes tuées.
16 et 17 avril 1947, Catastrophe de Texas City, Texas, États-Unis
Le cargo français Grandcamp, de type Liberty-ship, en cours de chargement, contenait 2 600 tonnes de nitrate d'ammonium en sacs (32, 5 % d'azote, 4 % de charges minérales, 1 % de bitume) lorsque un incendie fut détectée. Pour étouffer l'incendie, le capitaine fit fermer les panneaux de cale et envoyer de la vapeur sous pression. Malheureusement, cette cargaison n'a pas besoin d'oxygène pour continuer à brûler une fois le feu pris. Au contraire, la chaleur de la vapeur accéléra la réaction. La pression augmenta et , après une heure, la cargaison explosa. Elle provoqua la mort de plusieurs centaines de personnes et l'incendie du cargo High Flyer, amarré à 250 m, qui contenait 1 050 tonnes de soufre et 960 tonnes de nitrate d'ammonium. Le High Flyer explosa à son tour le lendemain 17 avril, après avoir brûlé près de 16 heures. Un stock de 500 tonnes du même nitrate d'ammonium qui se trouvait sur le quai, prit feu aussi, mais brûla sans exploser. Les experts expliquent cette différence de comportement par le confinement plus important dans la cale des bateaux.
28 juillet 1947, Brest, France
Le cargo Ocean Liberty chargé de 3 300 tonnes de nitrate d'ammonium et de marchandises inflammables (combustibles, lubrifiants, solvants, polystyrène, pneumatiques). Le feu se déclencha vers 12h30. Le capitaine fit fermer les cales et envoyer de la vapeur sous pression. La situation s'aggravant, le bateau fut remorqué en rade vers 14h00, mais s'échoua sur le banc de Saint Marc à quelques centaines de mètres de la plage la plus populaire de Brest . De la fumée noire et rousse s'en échappait et l'incendie devint particulièrement violent. Le cargo explosa à 17h00 causant 29 morts et d'importants dégâts dans la ville de Brest néenmoins abritée par les hautes falaises qui dominent la rade. Le bruit de la déflagration fut entendu jusqu'à Morlaix, à 60 km. Un raz de marée de quelques décimètres se fit sentir jusque dans le chenal du Four, à plus de 30 km. Dans les deux cas, il s'agit de l'explosion, dans des conditions fortement confinées, du mélange particulièrement sensible de nitrate d'ammonium et de combustibles liquides.
23 janvier 1954, en Mer Rouge
Le cargo Tirrenia, chargé de 4 000 tonnes de nitrate d'ammonium, prend feu. Le capitaine a recours à la vapeur pour tenter d'arrêter l'incendie. L'échec de cette tentative le conduit à abandonner son navire qui explosa dans la nuit.
21 septembre 2001
Explosion de l'usine AZF de Toulouse, France
2 octobre 2003, Saint-Romain-en-Jarez, Loire, France
Un incendie se déclare dans un hangar agricole contenant de gros ballots de paille (démarrage de l'incendie), une chambre froide pour la conservation des fruits, des cagettes en plastique de fruits, vides et quatre tonnes de nitrate d'ammonium en sac (engrais). L'incendie se propage de la paille aux parois de la chambre froide, puis aux cagettes en plastique, qui brûlent et fondent, faisant ainsi un mélange détonant avec le nitrate agricole. Il s'est écoulé à peu près 1 heure 15 minutes entre l'appel aux pompiers pour éteindre le feu de paille et l'explosion du nitrate. Dix-huit personnes ont été blessées, essentiellement des pompiers, dont deux grièvement.
9 mars 2004, en Espagne
Un camion chargé de 25 tonnes de nitrate d'ammonium 33 % pour engrais, en vrac, explose à Barracas (communauté autonome de Valence-Valencia) sur la route nationale 234 Burgos - Sagonte, suite à une collision, faisant deux morts et trois blessés. L'explosion, entendue à 10 km à la ronde, s'est produite une demi-heure après la collision, et s'explique par le fait que l'accident a entraîné la mise en contact du nitrate (comburant) avec le gazole du réservoir (carburant) et par l'incendie qui s'est produit. Elle a créé un cratère important de 5 m de diamètre et de profondeur.
24 mai 2004, à Mihăileşti, Roumanie
Accident routier impliquant un camion transportant 20 tonnes de nitrate d'ammonium, en sacs de 50 kg, qui s'est renversé vers 4h55 et a pris feu. Au bout d'une heure, une violente explosion a génèré la mort de 18 personnes et en a blessé grièvement une dizaine. L'explosion a creusé un cratère d'environ 15 mètres de diamètre et 10 mètres de profondeur.
22 avril 2004, Ryongchon, Corée du Nord
L'explosion d'un train chargé entre autres d'essence et de nitrate d'ammonium dans la gare de Ryongchon (ville de 130 000 habitants localisée à 20 km de la frontière chinoise) provoque la mort de 161 personnes et plus de 1 300 blessés. La gare a été rasée, mais aussi l'ensemble des bâtiments dans un rayon de 500 m, près de 8 000 logements sont détruits ou endommagés. Deux énormes cratères de huit à dix mètres de profondeur ont été vus sur le lieu de l'accident, dont les circonstances précises ne sont pas connues. Les autorités évoquent une erreur humaine.

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : nitrate - ammonium - tonnes - explosions - incendie - personnes - mort - explosa - feu - accidents - explosifs - tas - france - mètres - cargo - heure - provoqua - fut - fit - sacs - important - cratère - vapeur - brest - chargé -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_industriels_impliquant_du_nitrate_d%27ammonium.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu